VAN MALDEREN Griet

Photographe belge

Un mot de l'artiste

Griet a fait ce que personne n’ose habituellement faire : troquer une vie confortable pour une vie plus mouvementée et plus rapide dans la brousse ! Lorsqu’en 2008, Griet Van Malderen visite le parc national Kruger dans le sud Afrique pour la première fois avec sa famille, elle fut immédiatement émerveillée et captivée par la faune africaine. Son amour pour la photographie animalière s’est définitivement déclaré en 2014 lorsqu’elle rencontre des familles de gorilles de montagne dans la forêt impénétrable de Bwindi en Ouganda. Elle les visite d’un printemps à l’autre. Mais, en 2020, Griet était visuellement confrontée à la présence dévastatrice de l’homme sur la forêt, l’habitat de ces primates. Sur le chemin du retour, en plein confinement, elle apprit la mort de Rafiki, le dos argenté dont le nom de famille signifiait « ami », tué par des braconniers présumés. Griet était la dernière visiteuse à avoir vu cette douce encore géant. C’est venu comme un choc. Une autre espèce pour laquelle Griet a des sentiments protecteurs est l’éléphant, en particulier les gros tuskers du Kenya. Tim était l’un d’entre eux, le plus emblématique. Il est décédé il y a deux ans de causes naturelles à l’âge de 50 ans. Un miracle ! Considérant à quel point Tim a dû lutter pour survivre. Sa mère Trista était tuée par des braconniers en 1978 alors qu’il avait huit ans. Puis il a perdu sa soeur Tallulah en 2003.

Vous souhaitez voir plus d'oeuvres ?
2022 © SAB EXPO  |  Designed with passion byWEEB