Bertrand Fauconnet

Un mouvement fugace, un envol, une silhouette, un regard, une attitude, une odeur qui éveille les sens. J’ai longtemps dessiné le monde animal, puis suis venu à la sculpture animalière un peu par hasard.

La découverte des volumes a été une révélation. Petit à petit je me suis détaché de mes esquisses et de mes aquarelles, pour concevoir directement mes sujets en trois dimensions.

Mon métier de vétérinaire me permet d’appréhender l’anatomie, et , de plus, une vie très proche de la nature m’offre une perpétuelle source d’inspiration.

Le matériau utilisé est principalement l’acier. J’utilise des tiges et des plaques que je soude , façonne, et brûle à l’arc électrique. J’élabore la structure interne à l’aide des tiges qui tracent alors les principaux axes, puis je les habille avec des plaques d’acier comme si je les recouvrais de multiples touches de pinceau.

Dans la représentation, je me laisse porter par mes sensations. Un envol de bécasse qui nous laisse en souvenir des ailes immenses et un bec démesuré, un martin pêcheur aux aguets qui scintille de son bleu électrique…

Si le projet d’une sculpture est souvent long à maturer, sa réalisation devient pour moi une nécessité pressante, et j’éprouve toujours autant de bonheur à donner vie à ce métal.

Je fais réaliser des bronzes numérotés en fonderie (Fonderie Deroyaume à Villers sur Port – 70) à partir de certains de mes originaux.