François Chapelain Midy

Peintre français – Neuilly 1937 – Paris 2007

École Boulle. François Chapelain-Midy, fils du peintre Roger Chapelain-Midy, crée son entreprise de Taxidermie à Paris 6e jusqu’en 1973. Exerce de nombreux métiers en maîtrisant les techniques de la restauration, du soclage de minéraux de collections et d’Art Primitif. Technique du métal : tournage, brasure forge et tournage sur pierre. Décorateur sculpteur pour le Parc Océanique Cousteau. Conception et Réalisation de l’Aquarium de la cité des Sciences de la Villette. « Être artiste c’est être utile », en 1993 ses sculptures témoignent de son total engagement pour la cause écologique : « Stop ou Encore » 1993 – exposée à la COP 21 à Paris.

Fasciné depuis son plus jeune age par les beautés de la Nature et par le monde animal, son bestiaire est principalement peuplé d’insectes en bronze, ciselés et patinés allant des bruns aux verts. Ce choix de sculpter des insectes s’impose très vite au sculpteur très sensibilisé aux problèmes environnementaux, à la place de l’homme dans la nature et sur la planète. La plastique des insectes, le mystère qui s’en dégage l’incite à explorer leurs formes. Il leur applique son propre regard celui de quelqu’un qui ne trouve que de la Beauté là où est la Vie. Chaque sculpture est l’héroine d’une histoire, la morale le sculpteur nous la murmure : « L’homme se prend pour un être supérieur – il faut le remettre à sa place ».

François CHAPELAIN-MIDY habitait dans l’Oise depuis 1993 dans un paysage de la vallée de l’Automne qu’il a toujours aimé et protégé et où il trouva le lieu idéal pour ses créations.

Formé aux diverses techniques de la sculpture, François Chapelain-Midy, sensible aux problèmes de l’homme face à son environnement et à la nature, s’est imposé avec talent dans l’art de la sculpture animalière et plus particulièrement dans la représentation des insectes, à la plastique et aux mystères si propices à la création…

« …Les insectes c’est un monde qui me fascine. Tout petit déjà… j’ai toujours trouvé beau ce que beaucoup trouvaient laid car pour moi il n’y a pas d’animal laid.

À travers le regard émerveillé que je pose sur eux et sur mon interprétation de leur forme, de leurs carapaces et de leurs couleurs, j’espère faire évoluer la vision que l’on a ordinairement sur ces «petites bêtes» trop souvent mal aimées mais si indispensables à notre vie. »

“Le sculpteur François Chapelain-Midy s’est imposé avec un thème qui l’identifie tout entier: celui des insectes, dont il était le portraitiste fidèle et sensible ; ce qui lui confère aujourd’hui une place au Panthéon des sculpteurs animaliers aux côtés de Barye ou de Pompon… L’acuité du regard du sculpteur rejoint celle du scientifique dans un même sentiment de grandeur pour une part de poésie arrachée à la nature. La stylisation ne trahit en rien l’authenticité. L’attention portée par ChapelainMidy aux patines brunes, vertes, noires simule la dureté quasi minérale des dos et des abdomens acquérant la beauté d’un gemme”

Lydia Harambourg -La Gazette de l’Hotel Drouot

2016 – Musée de Zoologie de Lausanne, 14 juin au 15 août, “Carapaces et sortileges”. Jardin exotique de Monaco, 16 mars au 31 mai,“Insectomania”.

2015 – Cop 21, Le Bourget – Paris

2014 – Musée Brayer, Baux-de-Provence, “L’Art Animalier de Barye à César”.

2013 – Orangerie du Sénat – Paris, “Les Bronzes de François Chapelain-Midy”.

2012 – Grand Palais, Galeries Nationales Paris, “Beauté Animale”.

2011 – Muséum d’Histoire Naturelle du Havre “Pas Vu – Pas Pris”.

2010 – Muséum d’Histoire Naturelle d’Orléans “Naturalia”

2009 – Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux. Exposition au Nouveau Jardin Botanique

2007 – Musée Labenche, Brive-la-Gaillarde, “Hommage à Pierre André Latreille Prince de l’Entomologie”.

2006 – Exposition à la Fondation Taylor à Paris.

2004 • Prix Taylor.

2003 – Prix Sandoz, Salon National des Artistes Animaliers de Bry-sur-Marne.

Exposition au Conseil Général des Bouches du Rhone, “7 Lieux – 7 Matières”.

2002 – Exposition au Donjon de Vez “Animal Fantastique”.

Salon National des Beaux-Arts de Paris : prix Rumsay.

2001 – Salon National des Artistes Animaliers de Bry-sur-Marne, prix Henri Mori 2001.

1999 – Exposition à L’Hôtel de la Monnaie à Paris, “Les Sculpteurs et l’Animal dans l’Art du XXe siècle”.

Muséum d’Histoire Naturelle à Paris.